sam. Mai 28th, 2022

INSTALLATION DES CHICANES À BÈYÈROU APRÈS UN GRAVE ACCIDENT DE CIRCULATION: La Mairie de Parakou en «Médecin après la mort»

Le malheur qui a frappé les âmes innocentes de l’école primaire publique de Bèyèrou à Parakou a finalement fait réagi les autorités de la ville mais tardivement. Après le décès de 5 écoliers dans un accident de circulation, la Mairie a enfin placé des chicanes sur la voie pour palier le mal.

Bien avant le malheur, il ne passe un jour sans que les grogneurs de la ville et du quartier n’appellent les autorités à poser cet acte. Parmi eux, figure Minsmin Tossou qui à chaque jour exige des dos d’âne sur la voie ou des chicanes pour réduire la vitesse de conducteurs qui n’éprouvent aucune pitié pour ces enfants. Sur les radios de la place et reçu sur Fraternité FM, il voyait le danger venir.

Après le mal juste une semaine après, la Mairie de Parakou vient en pompier qui veut éteindre un feu apaisé. Des patrouilles sur l’axe pour mettre la main sur les indélicats seraient aussi planifiées. Peut-être pour prévenir le
futur mais pas pour éviter le drame déjà produit malgré les appels des populations sans suite.

En tout cas au dernière nouvelle, le propriétaire du camion est arrêté pour la poursuite des enquêtes. Paix à l’âme des disparus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *