lun. Mar 4th, 2024

MONTÉE DES EAUX: Le fleuve Ouémé, la peste des populations riveraines

La montée des eaux au Bénin a atteint l’état d’alerte rouge pour les populations dans les environs. La menace est accrue au Nord par le fleuve Niger et au Sud-est par le fleuve Ouémé. On compte déjà des pertes en vies humaines et plusieurs cultures agricoles emportées par les eaux à Savalou.

Deux personnes ont déjà rendu l’âme dans la commune de Savalou et plusieurs hectares de cultures ont été emportés.

Au Bénin, 919 000 personnes sont menacées par les inondations. C’est ce qu’indique le Bulletin d’alerte aux inondations de la Cellule interinstitutionnelle de prévision et d’alerte du système d’alerte précoce du Bénin. Il s’agit notamment de la population du septemtrion et Sud-est. Le bulletin explique ce risque par les fortes pluies enregistrées dans la partie septentrionale du pays depuis plusieurs semaines, ce qui occasionne la montée des eaux de ces fleuves. Nous apprend la Nouvelle Tribune.

234 994 vivent dans la vallée du Niger et 684 008 dans la vallée de l’Ouémé, indique le bulletin selon l’Agence Chine Nouvelle (Xinhua). Outre les hommes, les cultures sont aussi exposées à ces inondations. En effet, dans la vallée du Niger, 4 057 hectares de champs agricoles sont sous la menace des eaux.

Dans la vallée de l’Ouémé, il y en a 58 122 hectares. En tout, plus de 62 179 hectares de champs agricoles risquent de subir les affres des inondations, de même que 277 kilomètres de pistes rurales. Il faut dire que chaque année, plusieurs communes sont sous les eaux. Il y a notamment Grand-Popo, Malanville, Karimama et Athiémé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *