jeu. Juin 13th, 2024

PRÉVENTION CONTRE L’EXTRÉMISME VIOLENT AU NORD DU BÉNIN: Rescue and HOPE tourne son regard vers les serveuses de bars et restaurants

Les serveuses de bars et restaurants peuvent constituer une poche d’extrémisme violent au nord du Bénin si des dispositions ne sont pas prises. Dans cette logique, Rescue and HOPE vient de lancer un projet dénommé CESSIABOU dans le Borgou. C’était les 27 juin à Nikki, 6 juillet à N’dali et 7 juillet à Parakou.

Pour qu’elle ne constitue plus une couche vulnérable à l’extrémisme violent, CESSIABOU de Rescue and HOPE vient pour améliorer les conditions de travail, des salaires, du statut juridique, réduire toute sorte de violences sexistes et sexuelles sur les serveuses de bars et restaurants et les protéger contre l’extrémisme violent.

Lancé à Nikki, N’dali et Parakou ; les communes bénéficiaires du projet, CESSIABOU a reçu un avis favorable de toutes les parties prenantes. Il s’agit des promoteurs de bars et restaurants, des structures d’État et déconcentrées de l’État, les serveuses elles-mêmes et bien d’autres.

À Parakou, la cérémonie du lancement et du plaidoyer avec les parties prenantes est marquée par l’engagement de tous les acteurs à accompagner le projet pour l’atteinte de ses objectifs.

Étaient présents pour porter leur pierre à l’édifice du projet le président du bureau directeur de l’ANAPROBAR, le représentant du Directeur Départemental du Travail et de la Fonction Publique, le représentant du DDASM-B, le représentant du DDPR-B, le représentant du DDS, la Présidente ROAFEM/WROP et plusieurs promoteurs de bars.

Leur présence certifient leur implication et engagement auprès de Rescue and HOPE pour redorer le blason des serveuses de bars et restaurants.

CESSIABOU est un projet financé par African’s Women Development Fund et piloté par l’ONG RESCUE AND HOPE

Espérance AGBOESSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *