mar. Jan 31st, 2023

PROJET WOMEN JOURNALIST FOR INVESTIGATION: 15 femmes des médias sélectionnées, outillées sur les techniques d’investigation

Le projet women journalists for investigation a offert un atelier de formation aux femmes des médias sélectionnées dans différents organes du Bénin. Du 30 au 31 août les 15 femmes séléctinnées sont outillées sur les techniques d’investigation à Cotonou. Une initiative qui vise à engager résolument les jeunes femmes journalistes dans l’investigation.

Elles sont au total 15 femmes bénéficiaires du projet women journalists for investigation. Une initiative de DG PARTENERS ONG avec l’appui financier de l’Ambassade des Etats unis. Venues des différents organes du Bénin, presse en ligne, écrite et radio, elles sont outillées pendant deux jours de formation sur les techniques de l’investigation. Le lancement officiel de cet atelier a connu la présence effective de la Présidente du DG PAETENERS ONG, de la Présidente de l’UPMB et du professeur communicant à l’ouverture de cet atelier.

Après les mots de bienvenue de la Présidente du DG PAETENERS ONG, elle a expliqué le processus de sélection des femmes retenues pour cet atelier « cet atelier de formation est le fruit d’un processus qui a duré plusieurs mois, nous avons d’abord lancé du 24 juillet au 7 aout le recrutement de 15 jeunes femmes journalistes dans les catégories presse écrite, en ligne et radio » informe Doris Djeton Goudou. Parmi une soixantaine de dossiers reçus, 15 ont été retenues pour cet atelier. À sa suite, le formateur Gérard Guédégbé a apprécié l’initiative et a demandé la continuité de ce projet sur plusieurs années. « L’UPMB se réjouit d’être associée à cette activité, l’initiative de la formation des femmes journalistes sur la question de l’investigation est à saluer à sa juste valeur. Ce qui me réjouit davantage c’est que les femmes s’engagent à faire du journalisme d’investigation » a exprimé avec gaité la Présidente de l’UPMB Zakiath Latoundji. Elle a par ailleurs, invité les participantes à plus d’assiduité pour ressortir bien aguerries de cette formation.

Les officiels partis, place à la formation proprement dite pour le compte de la première journée. Les deux premiers modules de la formation, les caractéristiques spécifiques, des qualités et l’esprit d’investigation dans le journalisme d’investigation et l’investigation journalistique, sur la méthode de l’enquête par hypothèse ont été enseignés par Gérard GUDEGBE. Les modules 3 et 4 ont été administrés par la journaliste d’investigation Falilatou TITI de l’organe Banuto. Elle a notamment entretenu les participantes sur l’élaboration d’un dossier d’enquête à base d’un synopsis plus budget et sur les techniques de l’escargot dans la collecte de l’information dans une investigation journalistique.

La première journée a pris fin, avec Falilatou TITI, Flore NOBIME, Doris DJETON GOUDOU qui ont mis au parfum les bénéficiaires sur les dispositions spécifiques à prendre par les femmes journalistes d’investigation pour la collecte d’information.

La dernière journée de formation s’est accentuée sur les méthodes d’écriture d’un article d’investigation et savoir faire la promotion de sa production après l’enquête. L’enseignement a été donné par Léonce Gamaï journaliste d’investigation à Banuto.

Chacune des bénéficiaires est repartie avec un mentor pour le suivi de travail d’investigation sur chaque sujet.

Les participantes sont rentrées avec de nouveaux acquis sur la question d’investigation. Elles ont promi revenir avec les résultats de leurs investigations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *